Refuge péri-urbain : le Tronc creux

« La métropole bordelaise offre une échelle de territoires et une diversité de paysages propices à l’aventure et à l’exploration. Peut-être même peut-elle être envisagée comme une terre de randonnée dont on pourrait faire le tour en 5 à 6 jours de marche». C‘est sur ce potentiel d’évasion de l’agglomération bordelaise et de besoin de retour à la nature de ses habitants que repose le projet de Refuges périurbains imaginé et réalisé par « Bruit du frigo » et « Zébra 3/Buy-Sellf» et soutenu par Bordeaux Métropole et les communes qui accueillent ces œuvres d’art insolites, habitables pour une nuit.

Aujourd’hui ce sont 9 refuges qui composent cette collection :

« Le Nuage » au parc de l’Ermitage à Lormont,
« Le Hamac » au parc de Mandavit à Gradignan,
« Les Guetteurs » au parc des Rives d’Arcins à Bègles,
« La Belle étoile » au domaine de la Burthe à Floirac,
« Le Tronc creux » sur le Site du Bourgailh à Pessac,
« La Vouivre » sur la zone de loisirs de Cantefrêne à Ambès,
« La Nuit américaine » au Tertre de Panoramis à Bassens,
« Le Prisme » au plan d’eau de la Blanche à Ambarès et Lagrave et
« Le Haut Perché » chemin du Moulinat au Bois des Sources dans le Parc des Jalles.

« Le Tronc creux » permet un couchage pour 9 personnes (3 lits doubles et 3 lits simples) au cœur de la forêt du Bourgailh. Le refuge est sommaire : il ne dispose ni d’eau, ni d’électricité ni de chauffage, des toilettes sèches sont à disposition à proximité.

Les pré-réservations ouvrent en début de mois selon un calendrier fixé annuellement, à partir de 13h30, pour le mois suivant (voir calendrier d’ouverture des pré-réservations), du 1er mars au 30 novembre sur : lesrefuges.bordeaux-metropole.fr